THEATRE - « Don Juan », de Tirso de Molina

Naissance d’un mythe  Abonné

Publié le 26/01/2011
1296008012220898_IMG_52577_HR.jpg

1296008012220898_IMG_52577_HR.jpg
Crédit photo : CH. GANET

DEUX VOLÉES de gradins longent de part et d’autre une estrade assez large qui donne à droite et à gauche sur des portes teintes d’un rouge orangé passé au soleil, portes qui ressemblent un peu à celles d’un corral. À l’arrière, des dégagements, des apparitions. Les scènes fonctionnent comme autant de tableaux et c’est bien en tableaux qu’est conçue la pièce de Tirso de Molina, « El Burlador de Sevilla » (le trompeur), publiée en 1625 et modèle du « Dom Juan ou le convive de pierre » de Molière.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte