LIVRES - Le mariage au cœur des romans

Meilleurs vœux et bonne santé !  Abonné

Publié le 14/01/2013
1358129982400517_IMG_96657_HR.jpg

1358129982400517_IMG_96657_HR.jpg

1358129981400516_IMG_96656_HR.jpg

1358129981400516_IMG_96656_HR.jpg

1358129983400518_IMG_96658_HR.jpg

1358129983400518_IMG_96658_HR.jpg

1358129981400515_IMG_96655_HR.jpg

1358129981400515_IMG_96655_HR.jpg

1358129980400505_IMG_96654_HR.jpg

1358129980400505_IMG_96654_HR.jpg

1358129983400519_IMG_96659_HR.jpg

1358129983400519_IMG_96659_HR.jpg

* « Notre mariage » (1), le deuxième roman de Christophe Mouton (après le caustique « Un garçon sans séduction », qui dénonçait la marchandisation des corps et des esprits), ouvre la cérémonie. Ici le narrateur n’est que le spectateur du mariage de la seule femme qu’il ait jamais aimé avec un autre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte