L’exercice fractionné intensif ralentit le vieillissement des cellules musculaires via les mitochondries

Par
Publié le 07/03/2017
EXERCICE

EXERCICE
Crédit photo : S. TOUBON

L’exercice est bon pour la santé, on ne le dit jamais assez. Mais on connaît moins le type d’exercice optimal pour aider les cellules à reconstruire les organites qui se détériorent avec l’âge.

Une étude publiée dans « Cell Metabolism » par l’équipe de Matthew Robinson, de l’Université d’Oregon (États-Unis), affirme que l’exercice fractionné à haute intensité permet de ralentir le vieillissement des cellules, par une augmentation de la production de protéines pour les mitochondries, centrales énergétiques de la cellule, et pour les ribosomes, qui traduisent l’ARNm en protéines.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)