LIVRES - Romans et documents sur le grand âge

Les vieux, nouveaux héros  Abonné

Publié le 02/05/2012
1335954776344990_IMG_82975_HR.jpg

1335954776344990_IMG_82975_HR.jpg

1335954806345006_IMG_82977_HR.jpg

1335954806345006_IMG_82977_HR.jpg

1335954820345005_IMG_82978_HR.jpg

1335954820345005_IMG_82978_HR.jpg

1335954792345004_IMG_82976_HR.jpg

1335954792345004_IMG_82976_HR.jpg

* Bien vivants

Avec Viviane Chocas, les vieux sont toujours bien vivants. Après « Bazar Magyar », une quête des origines guidée par les saveurs, « Je vais beaucoup mieux que mes copains morts » (1) est un récit drôle et subtil, dans lequel Blanche anime un atelier d’écriture dans une maison de retraite. Au fil des séances – et alors que la jeune femme, bien que tourmentée par l’absence d’un père, ne veut vivre que pour le moment présent –, les pensionnaires racontent leur histoire et, tandis qu’ils se souviennent, ils retrouvent leur énergie d’avant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte