« Maligne », de et par Noémie Caillault

Les vertus de la sincérité  Abonné

Publié le 12/10/2015

Pour gagner sa vie, elle était caissière à la Pépinière, un théâtre particulièrement sympathique du quartier de l’Opéra. Elle avait pris quelques cours, mais sans plus. Un jour, il y a trois ans, elle avait 27 ans, on lui a découvert un cancer du sein. Elle a été sonnée, s’est battue. Cela a été long, difficile, douloureux. Il y a quelques mois, elle a décidé de faire le récit de cette éprouvante traversée et de le dire elle-même, sur un plateau.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte