À Paris, au Grand Palais

Les six vies d’Hokusai  Abonné

Publié le 16/10/2014
1413422074553190_IMG_138478_HR.jpg

1413422074553190_IMG_138478_HR.jpg
Crédit photo : MUSÉES ROYAUX D'ART ET D'HISTOIRE, BRUXELLES

Art

À la fin des années 1850, suite à la signature d’un traité d’amitié avec le Japon, la France découvre, grâce à Félix Bracquemond, les images du monde flottant, les mangas, la grande vague et les vues du mont Fuji de Katsushika Hokusai (1760-1849). Le japonisme est né. Mais le talent de ce dessinateur d’exception, peu reconnu dans son pays, qui changera six fois de nom pour marquer ses changements de style, ne peut être ainsi résumé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte