CD instrumentaux et symphoniques

Les meilleurs interprètes

Par
Olivier Brunel -
Publié le 13/01/2020

Parmi les CD récemment sortis, quelques suggestions de musiques orchestrales pour commencer l’année avec les meilleurs interprètes possibles.

* Aubaine pour les amateurs de violon, la réédition en 4 CD par Warner Classics de l’intégralité des enregistrements réalisés par Ginette Neveu lors de sa courte carrière, remastérisés. Petite-nièce de l’organiste Charles-Marie Widor, élève de George Enescu et de Carl Flesch, la jeune musicienne était promise à un avenir professionnel unique. Elle est morte à 30 ans, en octobre 1949, quand l’avion qui la transportait vers une tournée américaine s’est écrasé dans les Açores, emportant aussi le boxeur Marcel Cerdan. Voilà pourquoi son héritage artistique se résume à quatre CD. Mais tout y est incandescent, notamment le Concerto de Sibelius (avec le Philharmonia Orchestra dirigé par Walter Süsskind en 1945) et les pièces solistes de Ravel (« Tzigane »), Enescu, Suk, Kreisler et De Falla.

* Projet au long cours, l’intégrale des sept Symphonies de Sibelius par le chef estonien Paavo Järvi à la tête de l’Orchestre de Paris pendant son directorat de 2012 à 2016 est parue en un coffret de 3 CD (RCA/Sony).

* Andris Nelsons poursuit son parcours dans les symphonies d’Anton Bruckner avec le Gewandhausorchester de Leipzig, dont il est le nouveau directeur musical. Lors de deux concerts de 2018, les symphonies n° 6 et 9 ont été confrontées avec un relief saisissant à des pièces symphoniques de Wagner, « Siegfried Idyll » et le Prélude de l’acte I de « Parsifal » (2 CD Deutsche Grammophon).

* Deutsche Grammophon offre au hautboïste Albrecht Mayer un CD de soliste, dans lequel il juxtapose des œuvres d’Edward Elgar (« Soliloquy »), de Richard Strauss (le célèbre « Concerto pour hautbois et orchestre de chambre ») et du rare Eugene Goosens, ainsi que l’arrangement pour hautbois et orchestre du « Tombeau de Couperin » de Maurice Ravel. Un parcours passionnant grâce à la personnalité de cet instrumentiste allemand, éminent soliste des Berliner Philharmoniker.

* Deux œuvres religieuses majeures de Vivaldi, le « Gloria » et le « Nisi Dominus » revivent grâce aux musiciens vénitiens I Barocchisti et au Chœur de la Radiotélévision suisse. Julia Lezhneva, Franco Fagioli et Diego Fasolis sont les solistes de cet enregistrement (1 CD Decca).

* Le violoncelliste britannique Sheku Kanneh-Mason, qui s’est distingué en jouant au mariage du Prince Harry, publie son premier enregistrement (1CD Decca), dont la pièce de résistance est le « Concerto en mi mineur » d’Edward Elgar avec le London Symphony Orchestra dirigé par Simon Rattle, accompagné de pièces solistes de Bloch, Fauré, Bridge et Klengel. L'artiste sera en concert au Théâtre des Champs-Élysées le 23 février, accompagné au piano par sa sœur Isata.

Olivier Brunel

Source : Le Quotidien du médecin