ARTS - À Paris, à l’Orangerie

Les Macchiaioli, poètes de la lumière  Abonné

Publié le 02/05/2013
1367457261429256_IMG_104208_HR.jpg

1367457261429256_IMG_104208_HR.jpg
Crédit photo : INSTITUT MATTEUCCI, VIAREGGIO

EN RUPTURE avec l’académisme ambiant, les Macchiaioli créent à Florence, dans les années 1850, un groupe rebelle dont la peinture est vouée à la lumière. Ils adopteront le nom de « tachistes » (de macchia, la tache), désignation d’abord péjorative que leur donne la critique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte