Juliette Binoche dans « Antigone »

Les limites de l’international  Abonné

Publié le 30/04/2015
Sophocle en anglais

Sophocle en anglais
Crédit photo : J. VERSWEYVELD

Un large écran occupe tout le mur du fond et des images vont continûment l’occuper. Au début, une femme de noir vêtue passe devant une mer déchaînée, dans un vent violent qui soulève le sable et les feuilles. C’est Antigone. C’est Juliette Binoche et cette scène inaugurale fixe, après coup, le mouvement même de la représentation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte