À Paris, au Mémorial de la Shoah

Les images de la barbarie  Abonné

Publié le 02/02/2015

Expositions

Après la rupture du pacte germano-soviétique le 22 juin 1941 et l’invasion de leur pays par les Allemands, les Soviétiques commencent en 1942 à reconquérir leur territoire puis, en 1944-1945, vont libérer les pays baltes, la Pologne et les territoires est-allemands. Ils ont donc été les premiers à filmer la violence totale et les traces de Shoah, la libération des camps de concentration et d’extermination (Klooga, Maidanek, Auschwitz, etc.) et les procès et exécutions qui suivirent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte