Didier Decoin, Mazarine Pingeot, Grégoire Delacourt…

Les couleurs de l’amour  Abonné

Par
Publié le 13/02/2017
L-Les amoureux

L-Les amoureux

L-Le gardien

L-Le gardien

L-Théa

L-Théa

L-Le bureau

L-Le bureau

L-Le problème

L-Le problème

Le premier livre publié par Didier Decoin s’appelait « le Procès à l’amour ». Cinquante ans plus tard, après nous avoir fait partager sa vision de l’Amérique (« Abraham de Brooklyn » ou « John l’Enfer », prix Goncourt 1977), l’académicien nous fascine avec un roman japonais qui se situe aux alentours de l’an Mil ! « Le Bureau des Jardins et des Étangs » (1) est un voyage initiatique aussi érudit que sensuel, qui conduit la gracile veuve du pêcheur Katsuro, noyé dans la rivière, jusqu'à la ville impériale d’Heiankyo, la future Kyoto.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte