JAZZ/ROCK-Vocalistes d’aujourd’hui

Les chants de mars  Abonné

Publié le 26/03/2012
1332756656334676_IMG_80236_HR.jpg

1332756656334676_IMG_80236_HR.jpg
Crédit photo : V. SOYEZ

1332756655334679_IMG_80235_HR.jpg

1332756655334679_IMG_80235_HR.jpg
Crédit photo : D. CLINCH

1332756649334523_IMG_80233_HR.jpg

1332756649334523_IMG_80233_HR.jpg
Crédit photo : S. LEE

1332756652334680_IMG_80234_HR.jpg

1332756652334680_IMG_80234_HR.jpg
Crédit photo : D. CLINCH

1332756658334677_IMG_80237_HR.jpg

1332756658334677_IMG_80237_HR.jpg
Crédit photo : TH. SPITAL

* « Wrecking Ball » (Columbia/Sony Music) est le disque d’un homme en colère, furieux, qui exprime une grande partie de son indignation contre tout un système. Un indigné, diraient certains... Pourtant, Bruce Springsteen, surnommé The Boss, est depuis le début de sa carrière, il y a près de 40 ans, un homme et un chanteur-compositeur qui a souvent voulu dénoncer les travers du rêve américain. Dans la lignée des pionniers comme Woody Guthrie et Bob Dylan, qui restent ses modèles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte