Christianisme

Le testament révolutionnaire d’un théologien allemand  Abonné

Publié le 18/01/2016

Ainsi que le dit le présentateur des textes, « Bonhoeffer n’est pas un théologien dans sa bulle, dans sa bibliothèque, c’est un théologien en prison ». Incarcéré par les Nazis à la prison d’arrêt militaire de Tegel, à Berlin, à un moment où des chrétiens allemands font allégeance à la croix gammée, Dietrich Bonhoeffer va, quatre siècles après Luther, promouvoir un christianisme authentique, libéré des antiques dogmes grecs, des fabrications idéologiques des premières sectes chrétiennes et des systèmes scolastiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte