Quand les Japonais décompensent…

Le spleen de Paris  Abonné

Publié le 11/06/2015
Certains subissent la violence du décalage entre leur fantasme et la réalité

Certains subissent la violence du décalage entre leur fantasme et la réalité
Crédit photo : AFP

Brutaux, impudiques et vulgaires. Voilà comment les Japonais perçoivent les Parisiens, aussitôt un pied posé à Paname. Brillamment décrite dans le roman de Ériko Nakamura, l’expérience subjective des Japonais en visite à Paris est le plus souvent décevante. Évoluant parfois vers un choc culturel, voire une décompensation psychiatrique, requérant un accompagnement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte