« La fille de Brest », d'Emmanuelle Bercot

Le portrait d'une médecin contre vents et marées  Abonné

Par
Publié le 24/11/2016
fille brest

fille brest
Crédit photo : DR

Une femme nage dans l'Atlantique ; lutte contre les éléments mais ne coule pas. L'ouverture de « la Fille de Brest » donne le ton : le film raconte le combat haletant d'une femme ordinaire (la pneumologue Irène Frachon), contre la puissance de tout un système qui a permis l'existence du Mediator, l'antidiabétique des laboratoires Servier commercialisé en 1976 et utilisé hors AMM comme coupe-faim jusqu'à son interdiction en France en novembre 2009.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte