Des inédits précieux

Le passé recomposé  Abonné

Publié le 14/12/2015

Le 9 décembre 1964, John Coltrane et son quartet « classique » – McCoy Tyner (piano), Jimmy Garrison (contrebasse) et Elvin Jones (batterie) – s’installaient dans les studios de l’ingénieur du son Rudy van Gelder pour enregistrer « A Love Supreme ». Cette suite en quatre mouvements allait devenir légendaire dans le jazz, voire au-delà, et dans la carrière du saxophoniste ténor et soprano. Un disque vinyle devait voir le jour en 1965 et fut la seule version autorisée par l’emblématique jazzman.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte