« Une histoire de fou », de Robert Guédiguian

Le génocide arménien et après

Publié le 12/11/2015
- Mis à jour le 12/11/2015
Une histoire arménienne

Une histoire arménienne
Crédit photo : AGAT FILMS & CIE

« Les génocides relèvent de la folie, dit Robert Guédiguian. On trouve toujours des raisons objectives ou pseudo-objectives, mais ça reste des folies absolues, avec de folles conséquences. » Voilà pourquoi, principalement, son deuxième film sur un sujet relevant de ses origines familiales, après « le Voyage en Arménie », s’appelle « Une histoire de fou ». Il commence par le procès à Berlin, en 1921, de Soghomon Thelirian, qui a exécuté Tallat Pacha, principal responsable du génocide arménien de 1915.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?