Romans à suspense

Le crime dans tous ses états  Abonné

Publié le 03/02/2014
1391393751492693_IMG_121514_HR.jpg

1391393751492693_IMG_121514_HR.jpg

1391393754492797_IMG_121518_HR.jpg

1391393754492797_IMG_121518_HR.jpg

1391393756493924_IMG_121593_HR.jpg

1391393756493924_IMG_121593_HR.jpg

1391393756492799_IMG_121520_HR.jpg

1391393756492799_IMG_121520_HR.jpg

1391393753492795_IMG_121516_HR.jpg

1391393753492795_IMG_121516_HR.jpg

1391393752492794_IMG_121515_HR.jpg

1391393752492794_IMG_121515_HR.jpg

1391393754492796_IMG_121517_HR.jpg

1391393754492796_IMG_121517_HR.jpg

1391393757493928_IMG_121594_HR.jpg

1391393757493928_IMG_121594_HR.jpg

1391393757493929_IMG_121603_HR.jpg

1391393757493929_IMG_121603_HR.jpg

1391393755492798_IMG_121519_HR.jpg

1391393755492798_IMG_121519_HR.jpg

Livres

Journaliste et patron de presse, Jérôme Bellay nous entraîne, dans « le Bal des pompiers » (1), dans la garnison champenoise de Mourmelon-le-Grand, un village de 4 000 habitants et 70 bistrots, en cette année 1958 où le corps d’une jeune femme assassinée a été retrouvé après l’incendie qui a éclaté durant le bal des pompiers. Une chronique locale entre séquelles de la guerre, présence de l’armée américaine et relance de l’économie, et des portraits d’ouvriers comme de notables très réalistes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte