CINEMA - « La Brindille », d’Emmanuelle Millet

Le choix de Sarah  Abonné

Publié le 28/09/2011
1317172253283087_IMG_67663_HR.jpg

1317172253283087_IMG_67663_HR.jpg
Crédit photo : DR

« DANS NOTRE société, on parle plus volontiers de l’adoption que de l’abandon, et pourtant, l’un ne va pas sans l’autre », remarque Emmanuelle Millet. Investie dans l’humanitaire – notamment Médecins du monde et Handicap international – et le social depuis l’âge de 20 ans, cette diplômée en relations internationales, devenue scénariste, a choisi pour son premier long métrage le sujet, rarement abordé au cinéma, de l’accouchement sous X.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte