LIVRES - Romans de l’ailleurs

L’appel du large  Abonné

Publié le 03/04/2012
1333416073337723_IMG_81091_HR.jpg

1333416073337723_IMG_81091_HR.jpg

1333416070337720_IMG_81088_HR.jpg

1333416070337720_IMG_81088_HR.jpg

1333416067336963_IMG_81086_HR.jpg

1333416067336963_IMG_81086_HR.jpg

1333416069337719_IMG_81087_HR.jpg

1333416069337719_IMG_81087_HR.jpg

1333416072337722_IMG_81090_HR.jpg

1333416072337722_IMG_81090_HR.jpg

1333416071337721_IMG_81089_HR.jpg

1333416071337721_IMG_81089_HR.jpg

1333416074337724_IMG_81092_HR.jpg

1333416074337724_IMG_81092_HR.jpg

1333416075337725_IMG_81093_HR.jpg

1333416075337725_IMG_81093_HR.jpg

Le Nevada irradié

Publié en 1991, « Refuge » (1) est un livre militant, à l’image de son auteur, Terry Tempest Williams. Au printemps 1983, alors que la montée des eaux du Grand Lac Salé, en Utah, menace le Refuge des oiseaux migrateurs, Terry apprend que sa mère est atteinte d’un cancer, comme huit membres de sa famille avant elle. Elle se plonge alors dans une enquête sur les conséquences des essais nucléaires menés dans le Nevada au cours des années 1950. À la fois étude naturaliste et chronique familiale, le roman est un appel au renouveau.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte