Il était médecin... aussi

L’ambitieux Dr Sen

Par Adrien Renaud
Publié le 01/08/2019
- Mis à jour le 01/08/2019

Peu connu en France, si ce n’est des férus d’histoire chinoise, Sun Yat-sen (1866-1925) est en Chine un héros national. Éphémère président de la république chinoise en 1912, il avait commencé à nouer les réseaux qui l’ont mené au sommet lors de ses études de médecine à Hong Kong. Pendant l’été, « le Quotidien » donne un coup de projecteur sur d’illustres personnages dont on a (parfois) oublié qu’ils étaient médecins aussi.

Crédit photo : DR

Place Tienanmen, octobre 1979. Aux côtés des portraits de Marx, Engels et Lénine, l’effigie de Sun Yat-sen a remplacé celle de Mao Zedong. Un changement sensé signifier le début d’une période de modernisation et d’ouverture de la Chine sous l’égide de son nouveau dirigeant : Deng Xiaoping. Soixante-dix ans plus tôt, Sun Yat-sen n’avait-il en effet pas été « l’ardent défenseur d’une modernisation conçue sur le modèle de l’Occident et réalisée avec son aide », comme le note sa biographe Marie-Claire Bergère* ?

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?