Belle-Île-en-Mer

L'abri infirmerie de la porte Vauban

Par Pascal Thomeret
Publié le 31/08/2019
- Mis à jour le 06/09/2019

Crédit photo : SHBI

En mars 1942, Hitler décrète la construction d’une ligne de fortifications allant du cap Nord en Norvège jusqu’à la frontière franco-espagnole, ce sera l’Atlantikwall, le Mur de l’Atlantique prolongé à partir de fin 1942 par le Südwall qui, tout le long de la Méditerranée, ira de la frontière franco-espagnole jusqu’à la frontière franco-italienne.



À Belle-Ile-en-Mer, entre 42 et 44, l’Organisation Todt, sous le contrôle de la Kriegsmarine, entame la construction de plusieurs dizaines de points de défense destinés à empêcher tout débarquement dans l’île. Fin 1943, un abri infirmerie (R638) sera construit à la porte Vauban, dans la ville de Palais. Une construction prévue pour abriter 20 malades ou blessés et comprend un sas d’accès, une salle d’examen contenant un des deux systèmes de ventilation, une salle d’opération, deux chambres pour chacune 10 blessés ou malades, une pièce contenant la chaudière, le second système de ventilation et une pièce pour l’officier médecin et deux infirmiers.

 

Dans les chambres pour malades, on trouve cinq lits superposés deux par deux ou trois par trois, deux armoires, une table et dix tabourets pliants. Des étagères servent à déposer casques et masques à gaz. Les armes sont suspendues dans un râtelier mural. Une armoire fermée à clef sert à entreposer les médicaments.
La salle d’examen comprend plusieurs armoires pour instruments et médicaments et un second système de ventilation électro-manuel, tandis que la salle d’opération, puissamment éclairée comporte en son centre une table d’opération.

https://infogram.com/projections-postes-internat-sur-5-ans-1hdw2jqngdkj…

Selon les témoignages de Bellilois, l’abri infirmerie a servi deux fois pendant la période de la « Poche de Lorient » (août 1944 et mai 1945).

En 2012, la municipalité de Palais a commencé, avec l’aide de bénévoles, le nettoyage et le « sauvetage » de ce rare abri, vestige d’une période douloureuse, mais faisant partie du patrimoine militaire et de l’histoire de Belle-Ile.

 


A l'occasion des Journées du patrimoine 2019, les visites des 21 et 22 septembre sont animées à 10h30, 15h et 16h30 respectivement par Maximillien Nollet et Jacques Tomine (Société historique de Belle-Ile-en-Mer, SHBI).

En été, le bunker est visible de fin juin à début septembre selon un programme édité chaque année par la SHBI et disponible à l'office de tourisme et en mairie).

 

 

Extrait de l'histoire du site remise aux visiteurs. Photos SHBI.

 


Source : lequotidiendumedecin.fr