Livre Paris, 39e, du 15 au 18 mars

La pluralité du patrimoine littéraire européen

Par
Martine Freneuil -
Publié le 11/03/2019
L- Orhan Pamuk

L- Orhan Pamuk
Crédit photo : DR

L- Peter Sloterdijk

L- Peter Sloterdijk
Crédit photo : DR

L- Javier Cercas

L- Javier Cercas
Crédit photo : DR

L-Affiche salon

L-Affiche salon

L- Pavel Vilikovsky

L- Pavel Vilikovsky
Crédit photo : LUCIA GARIN

Après Les Écrivains face au monde, Livre Paris a pris comme fil rouge « La Norme et ses limites », thème qui interroge « la manière dont la littérature repousse, accepte ou transgresse les normes politiques, morales, sociales, éthiques, du moment ». Ce sont ainsi 75 programmes et plus de 170 rendez-vous avec près de 400 auteurs et artistes qui vont s'entrecroiser sur les 9 scènes du salon (Grande scène, Europe, Agora, Polar, BD-Manga-Comics, Young Adult, Jeunesse, Coulisses de l’édition et Sciences pour tous).

Parmi les auteurs attendus, on relève les noms de l’écrivain turc Orhan Pamuk, prix Nobel 2006, dont le nouveau livre, « la Femme aux cheveux roux » (Gallimard), tisse un récit personnel avec l’histoire d’un pays en pleine évolution et interroge sur les choix de l’existence et la place véritable de la liberté. De l’Espagnol Javier Cercas, lauréat du 10e prix du Livre européen, pour qui « l’utopie européenne est la seule utopie réaliste qu’il nous reste » ; dans son dernier livre, « le Monarque des ombres » (Actes Sud), il se plonge dans son histoire familiale à travers la figure de l’oncle de sa mère, soldat franquiste mort à l’âge de 19 ans durant la guerre civile espagnole, lors de la bataille de l’Èbre. De Douglas Kennedy & Joann Sfar, réunis pour le premier tome d’une trilogie, « les Fabuleuses Aventures d’Aurore » (Pocket), sur le thème de l’autisme, avec des illustrations à l’aquarelle.

La reine de la romance moderne à la française Emily Blaine, le roi de l’imaginaire Alain Damasio ou la célèbre instagrameuse d’« Amours Solitaires » Morgane Ortin, côtoieront les philosophes Michel Serres et Régis Debray ainsi que le grand penseur allemand Peter Sloterdijk.

Œuvrer pour l'Europe

Reflet d’une société qui propose une lecture d’enjeux humains ponctuels ou universels, la littérature est souvent la traduction artistique de questions politiques. Deux mois avant que les citoyens des 28 pays membres de l’Union européenne ne votent pour choisir l’Europe de demain, Livre Paris a décidé de faire fi de la tradition voulant que l’invité principal du Salon soit un seul pays et met cette année à l’honneur toute l’Europe, afin de faire entendre les voix des auteurs et des intellectuels « qui œuvrent pour le devenir de l’Europe ». Seront ainsi présents une quinzaine de pays : Allemagne, Belgique, Grèce, Hongrie, Italie, Kosovo, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Russie, Slovénie, Ukraine, etc.

Partant du constat que le Vieux Continent possède une identité culturelle, sociale et politique forte, Livre Paris entend célébrer la richesse et la diversité du patrimoine littéraire du continent européen. Une programmation spéciale a été mise en place, permettant notamment de questionner l’avenir des modèles européens à l’heure où des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour exprimer leurs doutes, leurs inquiétudes voire leur défiance à leur encontre. C’est ainsi que des « Grands Débats » réuniront penseurs, essayistes et politiques sur des questions de géopolitique, tandis que les rencontres « L’Europe vue par » permettront à des écrivains et des artistes de se confronter à des artisans de la construction européenne sur des sujets de société.

Le centenaire d'une capitale

Pas moins de 23 auteurs et de 25 traductions de la littérature slovaque contemporaine – le double du nombre de titres slovaques publiés en France depuis 30 ans ! – seront présentés à l’occasion de Livre Paris, qui a choisi Bratislava comme ville invitée d’honneur alors même que l’on fête le centième anniversaire de sa proclamation comme capitale du Pays Slovaque.

Entre les romans à composante historique (Veronika Homolová Tóthová, Pavol Rankov, Viliam Klimáček), l’expérience de l’exil (Irena Brezná) et la poésie (Maria Ferenčuhová, Mila Haugová, Ivan Štrpka), ce sera l’occasion d’apprécier la diversité de cette littérature slovaque. Et de rencontrer Pavel Vilikovský, 77 ans, considéré comme le plus grand écrivain contemporain de Slovaquie, dont trois ouvrages sont traduits pour l’occasion : « Neige d’été » (Aire), « Autobiographie du mal » (Maurice Nadeau) et « Un chien sur la route » (Phébus).

Artistes et musique

Invité Spécial de Livre Paris, le Sultanat d’Oman donnera l'occasion aux visiteurs d’approcher la magie de l’Orient, à travers notamment ses nombreux sites inscrits dès 1987 au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais aussi à travers sa production littéraire et intellectuelle – il existe une quarantaine de maisons d’édition –, puisqu’un grand effort de traduction a été déployé par l’État omanais et que plusieurs dizaines d’écrivains, d’historiens, de poètes et de peintres omanais seront au rendez-vous. Ainsi que l’Orchestre symphonique Royal d’Oman.

 

Paris Expo, Porte de Versailles. Vendredi 15 et samedi 16 mars de 10 à 20 heures. Dimanche 17 mars de 10 à 19 heures. Lundi 18 mars de 12 à 18 heures

www.livreparis.com 

 

Martine Freneuil

Source : Le Quotidien du médecin: 9731