LIVRES - Romans et biographies

La musique en sourdine  Abonné

Publié le 09/09/2013
1378740254451482_IMG_110150_HR.jpg

1378740254451482_IMG_110150_HR.jpg

1378740258451787_IMG_110152_HR.jpg

1378740258451787_IMG_110152_HR.jpg

1378740257451786_IMG_110151_HR.jpg

1378740257451786_IMG_110151_HR.jpg

1378740259451788_IMG_110153_HR.jpg

1378740259451788_IMG_110153_HR.jpg

OLIVIER BLEYS est un homme actif : à moins de 40 ans il a publié une vingtaine de livres dans différents genres et plusieurs de ses romans, dont « Pastel » et « le Maître de café », ont reçu des prix littéraires. Il est aussi un rêveur : n’a-t-il pas entrepris un tour du monde... mais à pied, par étapes, qu’il poursuit d’année en année ? « Concerto pour la main morte » (1) est dans cette lignée, une sorte de fable qui se déroule dans un lointain sibérien, où la chaleur de l’amitié se révèle plus forte que la froideur du climat.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte