Troisième génération

La Mini fait durer le plaisir  Abonné

Publié le 31/03/2014
1396971148510128_IMG_126411_HR.jpg

1396971148510128_IMG_126411_HR.jpg
Crédit photo : DR

Auto

Au paradis des ingénieurs où il a pris place pour l’éternité, Alec Issigonis doit jubiler. En 1959, il n’imaginait pas qu’un demi-siècle plus tard, sa Mini chérie continuerait de faire chavirer les cœurs. C’est bien sa seule erreur. Car pour le reste, il avait vu juste. Certes, la Mini a grandi et mûri. Mais elle demeure fidèle à l’idéal stylistique de son génial créateur. Et si, bien qu’assemblée à Oxford, elle ne bat plus pavillon britannique, elle porte beau sous la bannière BMW.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte