Vacances en France

La Hague, le cap presqu’irlandais

Par
Philippe Bourget -
Publié le 26/06/2020

Péninule des confins aux francs airs d’Irlande, lande solitaire balayée par les tempêtes, ce cap de bocages dégage un magnétisme puissant. Sans la foule, un jour de gros temps, la visite du Cap de la Hague devient inoubliable.

Le port de Goury

Le port de Goury
Crédit photo : PHOTOS PHILIPPE BOURGET

Jour « d’ouragan » au Cap de la Hague. S’il est une expérience à vivre quand ciel et océan se déchaînent, c’est ici. Le séisme climatique débute à Siouville, commune littorale au sud du cap. On a bien senti en arrivant qu’il se tramait quelque chose, que les haies secouées comme des pommiers à cidre annonçaient la colère océane. Le village côtier est encore endormi, mais la mer en furie, blanche, écumant de rage, déverse comme un compresseur fou ses vagues sur le littoral.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)