Imprimantes 3D

La fabrication additive, une addiction ?  Abonné

Par
Mostefa Brahim -
Publié le 30/04/2020
Alors que les cabinets d’étude prévoyaient une baisse de 4 % du marché des imprimantes 3D en 2020, le Covid-19 lui a donné un nouveau souffle. La crise sanitaire sera-t-elle à même d’inverser la tendance et de susciter une réelle démocratisation de l’impression tridimensionnelle ?
Magis de Dagoma

Magis de Dagoma
Crédit photo : PHOTOS DR

Chacun y va de son impression 3D, de l’amateur de bonne volonté produisant des visières dans son salon à la start-up de pointe fabriquant des accessoires pour l’hôpital. Beaucoup seront sensibles aux atouts de cette technologie, qui permet de réaliser et personnaliser à moindre coût les pièces les plus complexes, très rapidement, puisqu’il n’est pas nécessaire d’intervenir après la modélisation sur l’ordinateur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte