CLASSIQUE - « La Belle au bois dormant », de Tchaïkovski

La Belle dans tous ses états  Abonné

Publié le 16/12/2013
1387160042482173_IMG_118477_HR.jpg

1387160042482173_IMG_118477_HR.jpg
Crédit photo : S. MATHÉ/OPÉRA DE PARIS

PROTOTYPE du grand ballet romantique, « la Belle au bois dormant », de Tchaïkovski et Marius Petipa d’après le conte de Charles Perrault, dans l’increvable chorégraphie et mise en scène de Rudolf Noureev (1989), est (avec « le Parc » de Preljocaj, à Garnier) le plat de résistance de l’Opéra-Bastille en décembre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte