THEATRE - « Le Système Ribadier », de Feydeau et Hennequin

Jusqu’à la folie  Abonné

Publié le 21/11/2013
1385000333473398_IMG_116070_HR.jpg

1385000333473398_IMG_116070_HR.jpg
Crédit photo : B. ENGUÉRAND

DANS UN DÉCOR astucieux et beau du grand Jean-Marc Stehlé, disparu en août dernier, Zabou Breitman imprime un mouvement très vif à cette comédie qui repose sur une technique que l’on découvrait alors, l’hypnose. Ribadier (Laurent Lafitte) a un truc : pour voir ses maîtresses en toute tranquillité, il endort sa femme Angèle (Julie Sicard), veuve d’un mari qui la trompait sans qu’elle n’en sût jamais rien. Elle a trouvé un petit carnet qui contient les prouesses de feu ce mari, dont le portrait monumental trône dans le salon. Cela la rend particulièrement méfiante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte