ANGERS

Hôpital Saint-Jean

Par Pascal Thomeret
Publié le 27/08/2016
- Mis à jour le 28/09/2017
Angers-Grenier-HopitalSaintJean

Angers-Grenier-HopitalSaintJean
Crédit photo : Crédit : Musées d’Angers - Cliché Pierre David.

Angers Vue extérieure P. David

Angers Vue extérieure P. David
Crédit photo : P. David

MuseeLurçat 1

MuseeLurçat 1
Crédit photo : P. David. Musées d'Angers

C'est sous l'instigation d'Henri II Plantagenêt, en 1180, que le sénéchal d'Anjou, Etienne de Marçay, fonde dans le quartier de la Doutre, ce grand hôpital dédié à Saint-Jean l'Evangéliste. Avec sa vaste salle des malades – édifice majeur de l'art gothique de l'ouest de la France –, sa chapelle, le cloître et les greniers, cette fondation qui fonctionne grâce aux dons d'Henri II est dédiée aux pauvres et aux malades, bien qu'on y écarte les contagieux, les incurables, les individus dangereux et les jeunes enfants.

En 1636, ce sont les filles de la Charité, emmenées par Louise de Marillac, qui prennent en charge le service de l'hôpital dont les comptes de journées des malades, conservés depuis 1536, permettent de savoir que l'hôpital accueille jusqu'à 188 malades chaque jour en 1656 et jusqu'à 671 en 1782. Une apothicairerie, en partie conservée aujourd'hui, y sera installée. En 1645, le personnel comptait 10 religieux, 8 filles de la Charité, un médecin, un apothicaire, un chirurgien, 46 serviteurs et 20 lavandières.

L'imposant bâtiment sur deux niveaux qui s'ouvre sur la place du Tertre-Saint-Laurent est construit après 1188. A l'étage, ont y découvre des greniers divisés en trois vaisseaux séparés par de grands arcs retombant sur des colonnes jumelées du XIIe siècle ou de simples piliers (XVIe). Le décor y est très soigné pour un simple bâtiment à provisions. A-t-il également eu une fonction d'hospice ?

De l'hôpital au musée

En 1865, tous les malades sont transférés dans un nouvel hôpital, l'actuel CHU. Après avoir réchappé à divers projets qui l'aurait vu morcelé. Sous la direction de l'architecte Lucien Magne, la salle des malades est affectée 1900 au musée archéologique. L'ensemble des bâtiment de l'hôpital a bénéficié d'une restauration depuis la fin des années 1988 et les collections archéologiques ont laissé place dans les anciennes salles de bains et logements des sœurs à l'actuel musée Jean-Lurçat et de la Tapisserie contemporaine.

chantangers_0.jpg

Tapisserie « le Chant du Monde ». Photo F. Baglin. Musée Jean-Lurçat - Ville d’Angers

Renseignements 

Conservation et direction des musées d'Angers, 14, rue du Musée, 49100 Angers. Tél. 02.41.05.38.00. E-mail : musees@ville.angers.fr.

Musée de la Tapisserie contemporaine. Tél. 02.41.24.18.48.

Musée Jean-Lurçat. Tél. 02.41.24.18.45.

A l'occasion des Journées européennes du patrimoine, des visites sont organisées les 16 et 17 septembre 2017 pour découvrir le musée des Beaux-Arts, le musée-château de Villevêque, la galerie David d'Angers, les greniers Saint-Jean et le musée Jean-Lurçat et de la Tapisserie contemporaine. 

M.-F. P et P. T.
> M.-F. P et P. T.
Sommaire du dossier