De Jean Rouaud à Michel Le Bris

Hommages au livre, les mots pour le dire

Par
Martine Freneuil -
Publié le 04/02/2019
L04/02-La Grande traversée

L04/02-La Grande traversée

L04/02-A la ligne

L04/02-A la ligne

L04/02-Pour l'amour des livres

L04/02-Pour l'amour des livres

L04/02-Le Hussard  noir

L04/02-Le Hussard noir

L04/02-Kiosque

L04/02-Kiosque

L04/02-Grégoire

L04/02-Grégoire

Jean Rouaud vendait des journaux avant que son premier roman, « les Champs d’honneur », soit couronné par le prix Goncourt, il avait 37 ans. De 1983 à 1990, après avoir quitté sa région natale (qui s’appelait alors Loire Inférieure) pour la capitale, il a tenu un kiosque de presse rue de Flandre, dans le XIXe arrondissement. Ce travail à mi-temps lui laissait du temps pour écrire et réécrire ce livre qui devait faire de lui un écrivain.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?