Le festival de Cannes, du 14 au 25 mai

Glamour, audace et blessures du monde  Abonné

Publié le 12/05/2014
1399889623520736_IMG_129190_HR.jpg

1399889623520736_IMG_129190_HR.jpg

1399889612520741_IMG_129187_HR.jpg

1399889612520741_IMG_129187_HR.jpg
Crédit photo : DR

1399889607520006_IMG_129186_HR.jpg

1399889607520006_IMG_129186_HR.jpg
Crédit photo : DR

1399889616520733_IMG_129188_HR.jpg

1399889616520733_IMG_129188_HR.jpg
Crédit photo : D. KOSKAS

1399889620520734_IMG_129189_HR.JPG

1399889620520734_IMG_129189_HR.JPG
Crédit photo : DR

Cannes, c’est le glamour, le tapis rouge, les robes haute couture, les fêtes jusqu’au bout de la nuit. C’est le cinéma d’auteur, celui qui prend des risques et fait vivre la cinéphilie. C’est une industrie mondiale, qui ne se porte pas si mal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte