THEATRE - « L’École des femmes », de Molière

Fidélité et invention  Abonné

Publié le 19/09/2013
1379553387454027_IMG_110905_HR.jpg

1379553387454027_IMG_110905_HR.jpg
Crédit photo : L. MARIANI

« L’ÉCOLE DES FEMMES » est une comédie qui peut être jouée légèrement, elle a sa part de farce, mais pour peu que l’on prenne garde à ce que dit Arnolphe, on est plongé dans un malaise certain. N’avoue-t-il pas qu’il aime Agnès depuis qu’elle a 4 ans ? N’est-il pas un homme d’âge mûr qui séquestre une jeune fille pour son plaisir et pour, littéralement, la consommer !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte