« Tartuffe ou l’Imposteur », de Molière

Fidèle et allègre  Abonné

Publié le 23/03/2015
Du côté de la jeunesse

Du côté de la jeunesse
Crédit photo : V. ARBELET

Une grande salle toute en panneaux vitrés de bois sombre. Une table ovale monumentale. Des chaises. C’est l’unique décor d’Antoine Franchet, qui signe aussi les lumières. Selon les parties éclairées, on distingue quelques silhouettes au dehors. On demeure dans la maison d’Orgon (Marc Berman), où, depuis quelque temps, un homme fait régner sa loi : c’est Tartuffe (Emmanuel Vérité), escorté de son valet (Florent Gauthier).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte