Les salles toujours fermées

Festivals en ligne, séances en drive-in

Par
Renée Carton -
Publié le 29/05/2020
Plutôt que d'annuler, les festivals d'Annecy et des Champs-Élysées, prévus en juin, préfèrent proposer une programmation en ligne. Tandis que les séances en drive-in se multiplient, retrouvant une formule en vogue il y a plusieurs décennies.
« Petit Vampire » (Annecy en ligne)

« Petit Vampire » (Annecy en ligne)
Crédit photo : DR

* Le festival international du cinéma d'animation d'Annecy, où se retrouvent chaque année près de 10 000 professionnels, n'est pas annulé. Il se déroulera en ligne du 15 au 30 juin. En échange de 15 €, un pass permettra d'accéder pendant les 15 jours à la quasi-totalité du programme : films, leçons de cinéma, making off, avant-premières, surprises… Vingt longs métrages sont en compétition, dont « Petit Vampire », de Joann Sfar, qui doit sortir le 21 octobre. Tous ne seront pas mis en ligne, en raison des droits en vigueur dans certains pays, mais dans ce cas, on verra un extrait d'au moins dix minutes. Le festival présentera aussi 20 créations VR (annecy.org/festival).

* Le Champs-Élysées Film Festival, qui ambitionne de proposer le meilleur du cinéma indépendant français et américain, aura lui aussi lieu en ligne, et en accès libre, du 9 au 16 juin. Au programme, une quarantaine de films, dont, en compétition, 6 longs métrages français et 4 américains. Invités d'honneur, les cinéastes britanniques Stephen Frears et Edgar Wright, qui donneront des masterclass interactives. Ouverture avec une performance musicale de Barbara Carlotti suivie d'une avant-première de « Jumbo », de Zoé Wittock, avec Noémie Merlant et Emmanuelle Bercot. Inscriptions sur champselyseesfilmfestival.com.

* Une bonne idée pour aller quand même voir un film hors de chez soi et sur grand écran, le Drive-In Festival, à l'initiative d'acteurs du monde de la culture qui ont créé une association à but non lucratif. Un écran géant sur une place, les spectateurs dans leur voiture, le principe est connu. Le festival est itinérant (après Bordeaux, des étapes à Marseille et dans les Hauts-de-France sont prévues) et 100 % des bénéfices iront aux salles et aux distributeurs en difficulté (driveinfestival.org).

Des salles s'organisent aussi pour proposer des films en drive-in, comme à Caen, aux Sables-d'Olonne, à Strasbourg… À La Baule, c'est la ville qui organise des séances gratuites les 12 et 26 juin. Et ce mode de plaisir cinématographique pourrait perdurer après l'épidémie.

* « Soit dit en passant », l'autobiographie de Woody Allen, 84 ans, sort en France le 3 juin (Stock, 540 p., 24,50 €). « À propos of Nothing » (titre original) a failli ne pas paraître en raison des accusations portées contre le réalisateur par sa fille adoptive Dylan et la campagne menée par le journaliste Ronan Farrow, fils de Woody, frère de Dylan. Mais comme le rappelle son éditeur, la justice a par deux fois innocenté le cinéaste. Ce dernier évoque sa vie professionnelle, 50 films, souvent récompensés, et personnelle, ses actrices et les femmes de sa vie (Louise Lasser, Diane Keaton, Mia Farrow, Soon-Yi Previn).

* On s'en voudrait de ne pas signaler la sortie en VOD (vidéo à la demande) de « Vivarium », l'excellent deuxième long métrage du réalisateur irlandais Lorcan Finnegan. Dans un décor à la Magritte, un « magnifique cauchemar », selon les termes de son interprète Jesse Eisenberg, celui d'un jeune couple à la recherche de la maison de ses rêves. Sorti en salles le 11 mars, le film avait vu sa carrière prometteuse s'interrompre au bout de 4 jours.

Renée Carton

Source : Le Quotidien du médecin