THEATRE - « Peggy Guggenheim... », de Lanie Robertson

Fantasque et attachante  Abonné

Publié le 20/06/2012

ON N’AIME PAs tout dans ce spectacle : l’inspiration de l’auteur est plus ou moins bonne. Il y a des méthodes de fabrication qui sentent l’atelier d’écriture. Mais le succès est au rendez-vous de ce monologue qui doit beaucoup à la main sûre du metteur en scène, Christophe Lidon, et à l’incarnation de la comédienne, Stéphanie Bataille, qui a une personnalité assez bien accordée à la fantasque milliardaire amie des artistes et des arts.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte