Au musée d’Orsay, images de la prostitution

Entre réalisme et fantasmes

- Mis à jour le 12/07/2019
Henri Gervex, " Rolla », 1878

Henri Gervex, " Rolla », 1878
Crédit photo : P. SCHMIDT/MUSÉE D'ORSAY/RMN-GRAND-PALAIS

Considérée comme un « mal nécessaire », pour combler « la brutalité des passions de l’homme », la prostitution est présente partout. Il est parfois difficile de distinguer une femme honnête d’une femme vénale, surtout le jour où le racolage est proscrit. Un sourire, un relevé de jupe tout au plus ! La nuit les filles « en carte », inscrites sur les registres de la Préfecture de police, se tiennent sous les becs à gaz des boulevards (Béraud, Anquetin et Steinlen), tandis que les « insoumises », non encartées, recherchent des lieux plus discrets pour arrondir leur quotidien.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?