Les Échos-Liés à Bobino

Énergie positive

Par
Olivier Brunel -
Publié le 17/03/2020
Collectif de treize pratiquants de street dance, Les Échos-Liés présentent jusqu'au 20 juin à Bobino « Unclassified 2.0 », un spectacle débordant d’énergie positive.
Les talents de la street dance

Les talents de la street dance
Crédit photo : DENIS TRIBHOU

Popularisées par le film « Street Dancers », les danses de rue, notamment la break dance, venues des États-Unis dans le vaste mouvement du hip-hop, se sont vite développées à partir des années 1990 en Europe, dans les centres urbains et leurs périphéries. En France, Lyon et Paris ont été de grands pourvoyeurs d’adeptes de cette discipline très liée au rap et nombreux ceux qui se sont distingués comme solistes et sont même devenus chorégraphes, comme Mourad Merzouki, Farid Berki, Kader Attou, Abou Lagras, Kamel Ouali… Plusieurs festivals lui sont consacrés en France, à Évry, Marseille, Grenoble et Suresnes.

Les Échos-Liés, nés en 1998, ont été révélés au grand public par la télévision, remportant en 2009 la finale de la très populaire émission de M6 « La France a un incroyable Talent ». Depuis, ils se sont produits dans plusieurs festivals français, dont le Off d’Avignon, et dans de nombreux pays étrangers. Dirigés par Jérôme Ortega, les douze membres du collectif viennent d’horizons différents, avec comme point commun l’apprentissage très précoce de l’acrobatie et de la break dance.

Avec « Unclassified 2.0 », les Échos-Liés font leur retour à Paris sur la scène du légendaire music-hall Bobino, où ils donnent ce spectacle d'un peu plus d'une heure  quatre soirs par semaine.

« Unclassified (inclassable) 2.0 » commence par un assez long préambule situé dans une classe d’école, l’école de la vie, abordant un certain nombre de sujets existentiels, comme le sens de la vie, l’utilisation de l’énergie ou le mouvement, qu'ils développeront pendant la représentation. Puis le spectacle explose avec une suite de tableaux pas toujours bien liés entre eux mais rythmés par une énergie contagieuse et un vrai don de communication avec le public.

Les Échos-liés reprennent bien sûr le zapping télévisé, belle charge sur la tristesse des programmes télévisés, qui leur avait valu la célébrité… à la télévision. Le rap sert de liant à des démonstrations époustouflantes, qui convoquent toutes les figures solistes obligatoires, coupoles, head spin, power moves, etc., et des figures de groupe dont on admire l’audace acrobatique.

Très coloré dans ses costumes et formidablement éclairé, ce spectacle est un concentré de bonne humeur qui ravira un public jeune et familial.

Du mercredi au samedi à 19 heures, et le dimanche du 10 mai au 7 juin à 16 heures. Places de 22 à 48 €. Tél. 01.43.27.24.24, bobino.fr

Olivier Brunel

Source : Le Quotidien du médecin