« La Métamorphose » et « le Corsaire » sur DVD

Deux mythes littéraires  Abonné

Publié le 12/05/2014

Danse

Il est rare de pouvoir assister hors des pays de l’ex-Union soviétique à une représentation complète du « Corsaire », tant ce ballet romantique, créé en 1856 à l’Opéra de Paris, a été délaissé par les compagnies occidentales, réduit à son Pas de deux, immortalisé par Rudolf Noureev et Margot Fonteyn. C’est dire si, en 2013, la volonté de Kader Belarbi, récemment nommé à la tête du Ballet du Capitole de Toulouse, de redonner vie à cette légende a été bien accueillie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte