En Suisse, à Saint-Luc, dans le Valais

Destination lâcher-prise

Par Pascal Thomeret
Publié le 08/08/2019
- Mis à jour le 08/08/2019

Perché à 1650 mètres dans les Alpes valaisannes, le petit village de Saint-Luc est l'une des stations de ski les plus prisées du Val d'Anniviers. En son centre, l'historique Grand Hôtel Bella Tola est une institution pour les fondus de glisse. Mais pas que, puisque l'hôtel et le village deviennent à la belle saison le terrain de jeux d'autres passionnés. Bonnes tables, hôtel... Pendant l'été, « le Quotidien » revisite quelques lieux propices à la détente et aux loisirs.

ChemindesPlanetes

ChemindesPlanetes
Crédit photo : PASCAL THOMERET

Village de Saint-Luc

Village de Saint-Luc
Crédit photo : DR

Le Cervin

Le Cervin
Crédit photo : DR

les 4000

les 4000
Crédit photo : DR

Glacier de Moiry

Glacier de Moiry
Crédit photo : DR

Bella Tola été

Bella Tola été
Crédit photo : DR

Bella Tola

Bella Tola
Crédit photo : DR

Quand le dernier amateur de poudreuse aura quitté les 220 kilomètres de pistes du Val d'Anniviers, les salons 1900 du Grand Hôtel Bella Tola**** recevront de nouveaux pensionnaires, toujours épris de nature, mais aussi de bien-être. Suisse, bien sûr.

Bientôt, transats et tables remplaceront skis et raquettes sur la terrasse-jardin de l'hôtel, face aux sommets de l'Obergabelhom ou de la Dent blanche. Réveillés, la gentiane et les raisins d'ours seront de nouveau le tapis préféré des vaches d'Hérens. Dès la fonte des neiges, les ruelles pentues de Saint-Luc redeviendront les points de départs de balades sportives. À la découverte des maisons de bois accrochées à flanc de montagne, des raccards noircis par le soleil.

Certains prendront la direction des vieux moulins restaurés du village ou d'anciens mayens joliment réaménagés en maisons d'hôtes, d'autres celle du funiculaire de Saint-Luc-Tignousa, pour se hisser en un temps record jusqu'à 2 200 mètres. De là, bien chaussés ou à VTT, à travers les sapins, la randonnée prend la direction de l'observatoire François-Xavier Bagnoud. Ici, c'est le Saint-Luc des étoiles que l'on découvre, avec ses soirées astronomiques, son Chemin des planètes, son Stellarium. Au loin, l'hôtel Weisshorn et le Cervin semblent vouloir s'inviter pour la photo.

Pour le corps et l'esprit

De retour au village, après l'effort, un plongeon dans la piscine, un massage relaxant aux fleurs d'Anniviers ou à l'argile du glacier de Moiry, un bain vapeur au spa d'Eau de cimes du Bella Tola dénoueront les tensions articulaires et musculaires. La jeune maison de famille fête cette année ses 160 bougies. Les propriétaires de l'hôtel, Anne-Françoise et Claude Buchs-Favre, ont préparé un riche programme d'activités pour leurs prochains visiteurs. Bonnes pour le corps, bonnes pour l'esprit.

Un programme spécial vertus et bienfaits des plantes alpines avec l'herboriste Rose Panchard ou le Dr Mali Wiget, fondatrice de l'École de moyenne montagne de Saint-Jean, en Valais. Deux biologistes, Marie Gallot-Lavallée et Olivier Jean Petit-Matile, accompagneront également les randonneurs sur les pans secrets qui surplombent la rivière Navizence, à la découverte des papillons de montagne ou pour des matinées ornithologiques. La mycologie et la géologie seront aussi au programme, avec l'experte Isabelle Cheseaux et Michel Marthaler, professeur honoraire à l'université de Lausanne.

Dans le décor Belle Époque de l'hôtel ou en plein air, dès les beaux jours, Marie-Cécile Perrin animera des stages de yoga et la psychothérapeute Carole Gelain initiera ses stagiaires au mindfulness, la méditation de pleine conscience.

Chef breton, mets valaisans

Après une riche journée de découvertes et de lâcher-prise, tester la carte du chef du restaurant-véranda Chez Ida s'impose comme une évidence. Au piano, doté d'une bonne maîtrise des cuissons, le chef breton Goulven Tourmel invite à déguster d'audacieuses et délicieuses recettes, accompagnées d'une belle sélection de fromages valaisans et de gouleyants vins suisses.

Tout en savourant le filet de perche Loë du Valais sauce crustacés ou la Promenade en forêt, l'un des desserts signature, on pense déjà au jour prochain et à sa promesse de magnifiques nouveaux paysages valaisans à découvrir.

Pascal Thomeret

Source : Le Quotidien du médecin: 9736