À Tours, Sèvres et Paris

Dessins, sculptures et photos  Abonné

Publié le 10/12/2015
L.-F. Cassas, le mont Capitolin, à Rome

L.-F. Cassas, le mont Capitolin, à Rome
Crédit photo : BIB. MAZARINE/S. NAGY

Robert Capa, construction dans le Néguev, 1949-1950

Robert Capa, construction dans le Néguev, 1949-1950
Crédit photo : CAPA/ICP/MAGNUM

Avec « Voyages en Italie de Louis-François Cassas (1756-1827) », le musée des Beaux-Arts de Tours (1) rend hommage à un des plus grands dessinateurs voyageurs du XVIIIe siècle. C’est lui qui a fait découvrir les richesses des ruines de Palmyre – aujourd’hui détruites –, après son expédition de 1784-1786 financée par le comte Choiseul-Gouffier, mais la publication du « Voyage pittoresque de la Syrie, de la Phénicie, de la Palestine et de la Basse-Égypte » restera inachevée du fait de la Révolution.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte