LIVRES - Thrillers à la française

Des suspenses sans frontières  Abonné

Publié le 20/11/2012
1353378032389979_IMG_93942_HR.jpg

1353378032389979_IMG_93942_HR.jpg

1353378036389985_IMG_93947_HR.jpg

1353378036389985_IMG_93947_HR.jpg

1353378034389981_IMG_93944_HR.jpg

1353378034389981_IMG_93944_HR.jpg

1353378035389984_IMG_93946_HR.jpg

1353378035389984_IMG_93946_HR.jpg

1353378036389986_IMG_93948_HR.jpg

1353378036389986_IMG_93948_HR.jpg

1353378032383709_IMG_93941_HR.jpg

1353378032383709_IMG_93941_HR.jpg

1353378034389983_IMG_93945_HR.jpg

1353378034389983_IMG_93945_HR.jpg

1353378033389980_IMG_93943_HR.jpg

1353378033389980_IMG_93943_HR.jpg

* Avec Olivier Truc, journaliste en poste à Stockholm depuis dix-huit ans, l’ailleurs est blanc et sauvage. « Le Dernier Lapon » (1) a pour cadre la toundra en plein hiver : un tambour de chaman, don d’un compagnon de Paul-Émile Victor, a été volé, tandis qu’un éleveur de rennes a été tué. Les pistes sont nombreuses, des fondamentalistes protestants qui n’en finissent pas de combattre le paganisme aux indépendantistes sami, à moins qu’il ne faille remonter à l’année 1939, date de l’expédition de Victor. Un roman puissant et documenté, qui confronte modernité et tradition.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte