Opéras, ballets, comédies musicales

Des spectacles musicaux de choix

Par
Olivier Brunel -
Publié le 02/12/2019

Pour les fêtes, le choix des spectacles est riche et varié : sélection des opéras, ballets et comédies musicales qui se disputent l’affiche.

« Le Lac des cygnes »

« Le Lac des cygnes »
Crédit photo : VALPROD

« Le Prince Igor »

« Le Prince Igor »
Crédit photo : AGATHE POUPENY/OPERA DE PARIS

« Un Américain à Paris »

« Un Américain à Paris »
Crédit photo : SHANGHAI POLY GRAND THEATRE

« Fortunio »

« Fortunio »
Crédit photo : E. CARECCHIO

L’Opéra de Paris-Bastille propose une alléchante nouvelle production du « Prince Igor » d’Alexandre Borodine (1890), opéra qui, hormis les tournées du Bolchoï, n’y a jamais été présenté. Le metteur en scène australien Barrie Kosky, qui a signé avec « les Maîtres-chanteurs de Nuremberg » une des productions les plus brillantes du Festival de Bayreuth de ces vingt dernières années, s’empare de cette œuvre que l’épisode des Danses polovtsiennes a rendue célèbre, avec le Komische Oper Berlin, sous la direction musicale de Philippe Jordan. Les solistes seront Ildar Abdrazakov et Anita Rachvelishvili (jusqu'au 26 décembre, retransmission en direct le 17 décembre dans les cinémas, sur Mezzo et Culturebox, diffusion sur France Musique le 25 janvier, operadeparis.fr).

L’Opéra-Comique reprend une valeur sûre avec « Fortunio » d’André Messager d’après « le Chandelier » d’Alfred de Musset, une charmante comédie lyrique mise en scène par Denis Podalydès, Éric Ruf et Christian Lacroix y a dix ans. À l’affiche sous la direction de Louis Langrée : Cyrille Dubois, Anne-Catherine Gillet, Franck Leguérinel et Jean-Sébastien Bou (du 12 au 22 décembre, opera-comique.com).

La danse sera aussi très largement présente. Le Ballet de l’Opéra de Paris reprend deux succès indiscutables du répertoire : à Garnier sa plus célèbre création d’Angelin Preljocaj, « Le Parc », sur les concertos de piano de Mozart (du 6 au 31 décembre) ; et à Bastille le ballet russe à grand spectacle « Raymonda » dans la réalisation historique de Rudolf Noureev (du 3 au 31 décembre, operadeparis.fr).

Au Théâtre des Champs-Elysées on pourra applaudir le retour du Ballet de l’Opéra national de Kiev, dont le « Casse-Noisette » avait illuminé les fêtes l’an dernier. Cette fois avec « le Lac des Cygnes » dans la chorégraphie de Valeriy Kovtun et avec un orchestre dans la fosse (du 24 décembre au 5 janvier, theatredeschampselysees.com).

Américaine ou française

La comédie musicale américaine s’invite cette année dans le choix des spectateurs. Au Théâtre Marigny l'irrésistible « Funny Girl » réalisée par Stephen Mear, dont on a déjà dit tout le bien qu'il fallait penser (jusqu'au 5 janvier, theatremarigny.com). Au Théâtre du Châtelet fraîchement rouvert après travaux, reprise de l’excellent « Un Américain à Paris » de George et Ira Gershwin, que Christopher Wheldon avait monté sur cette scène en 2014 et qui a triomphé à Broadway (jusqu'au 1er janvier, chatelet.com).

Le théâtre de L’Athénée-Louis Jouvet présente l’opérette « Yes ! » de Maurice Yvain par la Compagnie Les Brigands, une production du Palazzetto Bru-Zane de Venise. Cet ancêtre de la comédie musicale a été créé à Paris en 1928 et cette production signée Vladislav Galard et Bogdan Hatisi a vu le jour au Théâtre Montansier de Versailles en novembre dernier (du 19 décembre au 16 janvier puis en tournée, athenee-theatre.com).

Olivier Brunel

Source : Le Quotidien du médecin