CD de jazz

Des mariages plus ou moins insolites  Abonné

Par
Didier Pennequin -
Publié le 17/07/2020
Si le solo absolu est un exercice périlleux, le duo est avant tout une succession d'échanges, entre pianistes, saxophonistes, contrebassistes et autres. Trois exemples.
Martial Solal et Dave Liebman

Martial Solal et Dave Liebman
Crédit photo : JEAN-BAPTISTE MILLOT

* Martial Solal et Dave Liebman, « Masters in Paris » (Sunnyside), un disque qui porte parfaitement son nom. Ou la rencontre entre deux maîtres du jazz moderne. D'un côté, un monument français et international du piano et de la composition, 92 ans. De l'autre, un saxophoniste américain (ténor et soprano), également compositeur, « fusionneur » chez Miles Davis au début des années 1970, 73 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte