Dans les musées

Des expositions à ne pas manquer  Abonné

Publié le 17/12/2015
Thomas Cole, " Le Destin des empires. La Destruction »,1836.

Thomas Cole, " Le Destin des empires. La Destruction »,1836.
Crédit photo : THE NEW YORK HISTORICAL SOCIETY

Statuette Sepik, XXe siècle

Statuette Sepik, XXe siècle
Crédit photo : QUAI BRANLY/TH. OLLIVIER, M. URTADO

Inspirée du livre de Jacques Attali, « Une brève histoire de l’avenir » (Fayard, 2006, nouvelle édition en août 2015), l’exposition éponyme du Louvre s’attache avec grand succès à illustrer ce que l’économiste appelle « les invariants de l’Histoire », autour de quatre thèmes. L’ordonnancement du monde, avec la nécessité de l’échange, ses moments d’expansion et de repli. Le cycle de l’Histoire, naissance, expansion, destruction et promesse d’une nouvelle renaissance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte