Les romans de l’été

Des destins de femmes peu ordinaires  Abonné

Publié le 08/06/2015

Les hommes aiment parler des femmes et Douglas Kennedy, l’un des écrivains américains préférés des Français, en particulier. Cela tombe bien, puisque, côté de son nouvel opus, paraît le premier volume de son œuvre romanesque, sous le titre « Des héros ordinaires » (1). Préfacé par l’auteur, l’ouvrage réunit quatre titres sur les douze qu’il a écrits : « Piège nuptial », « l’Homme qui voulait vivre sa vie », « les Désarrois de Ned Allen » et « Rien ne va plus ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte