CLASSIQUE - « La Fille du régiment » à l’Opéra de Paris

Derniers feux avant l’austérité  Abonné

Publié le 22/10/2012
1350868441381697_IMG_91929_HR.jpg

1350868441381697_IMG_91929_HR.jpg
Crédit photo : OPÉRA DE PARIS/A.POUPENEY

C’EST ÉVIDEMMENT un grand écart pour un opéra-comique que de passer d’une scène pour laquelle il fut créé en 1840 à l’immense salle de l’Opéra-Bastille. Mais rentabilité oblige ! Et la mise en scène créée par Laurent Pelly en 2007 pour le Covent Garden de Londres et qui a voyagé à Vienne, New York et Barcelone a été conçue pour de grands espaces scéniques. Des montagnes de cartes du Tyrol meublent la scène et sont ensuite occupées par les murs d’un salon pour évoquer le château des Berkenfield.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte