À l'Opéra de Paris

Décevant début de saison  Abonné

Par
Olivier Brunel -
Publié le 14/10/2019
Une création chorégraphique peu glorieuse (Hiroshi Sugimoto), une « Traviata » gadget, des « Indes galantes » purement décoratives : pour l'Opéra de Paris, qui célèbre ses 350 ans, une rentrée qui fait pschitt !
« Les Indes galantes »

« Les Indes galantes »
Crédit photo : LITTLE SHAO/OPÉRA DE PARIS

Pour la nouvelle création du Ballet de l'Opéra de Paris, on n'a pas lésiné sur les moyens. Des personnalités du monde artistique contemporain ont été convoquées : le plasticien scénographe japonais Hiroshi Sugimoto, le compositeur Ryoji Ikeda, le chorégraphe italien Alessio Silvestrin, le vidéaste Tomonaga Tokuyama, le costumier venu de la mode Rick Owens, des acteurs du Nô. Ajoutons un scénario d’après le poète irlandais William Butler Yeats.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte