Déception  Abonné

Publié le 16/05/2011

Où est passé le cinéaste d’« Elephant » et de « Paranoid Park » ? Avec « Restless », présenté en ouverture de la section Un certain regard, Gus Van Sant ne manque certes pas de son sens habituel de la mise en scène et sait trouver dans sa ville de Portland les décors et les paysages appropriés. C’est que l’histoire, signée Jason Lew, et son traitement sont vraiment à l’eau de rose, ou plutôt à la « Love Story ». Elle (Mia Wasijowska) est en phase terminale d’un cancer, lui (Henry Hopper, le fils de Dennis) se remet mal de l’accident qui l’a privé de ses parents.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte