À Bordeaux

De belles bacchanales  Abonné

Par
Publié le 14/03/2016
Art-Bacchante

Art-Bacchante
Crédit photo : MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE BORDEAUX/F. DEVAL

Bacchus, le dieu du vin, de l’extase et de l’inspiration, suivi de ses bacchantes et de ses nymphes, connaît un très grand succès pictural et musical dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Inspirés par l’Antiquité et la Renaissance, les artistes donnent avec les bacchanales des visions très contrastées de la femme, aussi bien bucoliques, avec les nymphes qui se révéleront cruelles pour Orphée pleurant son Eurydice, qu’érotiques, associant la sensualité, l’ivresse et l’image d’une femme fatale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte